Un chemin de fer « civilisateur »

Le-Petit-supplément-illustré2

Le Petit Parisien. Supplément littéraire illustré (Paris), 14 décembre 1902 N° 723.

Madarail, la société malgache de chemin de fer, vient de célébrer le centenaire de la ligne Tananarive — Côte Est (Tamatave). C’est l’occasion de publier ce document paru dans le Supplément littéraire illustré du Petit Parisien daté du 14 décembre 1902, N723. Témoignant de l’idéologie qui prévaut alors, l’article relate ainsi l’inauguration du premier tronçon du chemin de fer entre Tananarive et Tamatave :

« La locomotive vient de faire son apparition à Madagascar. On a inauguré le 16 octobre le premier tronçon du chemin de fer qui doit rejoindre la côte Est de Tamatave à Tananarive. Ce tronçon est d’une étendue de 30 kilomètres. Le réseau complet comportera 250 kilomètres, qui seront probablement achevés d’ici à quatre ou cinq ans. Le Général Gallieni, gouverneur de Madagascar, accompagné des principales autorités, a assisté à la cérémonie d’inauguration. On compte beaucoup sur l’établissement du chemin de fer pour développer notre œuvre de civilisation dans la grande île africaine. »

Quant au général Gallieni, Gouverneur de Madagascar, il écrivait le 2 septembre 1902 dans une lettre citée par le général Jean Charbonneau (Gallieni à Madagascar, p. 156) :

Gallieni

hugfon

Laisser un commentaire