Cent ans plus tard, une page est tournée

FONTAINE-DDavril2013

Compound de China Civil Engineering Construction Corporation près de Diré-Daoua. © H FONTAINE, avril 2013, tous droits réservés.

À 8 km de Diré-Daoua, c’est-à-dire à peu près à la même distance, dans la direction d’Errer, que le campement d’agents de la Construction au Km 7 que photographiait Alexandre Marchand en 1912, se termine actuellement la construction du compound de China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC), l’entreprise chinoise chargée de construire le tronçon Mieso – Daouenlé. (339 km, coût 923 millions d’euros dont 70 % sont financés par Export-Import Bank of China et les 30 % restant par le gouvernement éthiopien). Tandis que China Railway Engineering Corporation (CREC) construit de son côté le tronçon Addis Abeba – Mieso.

Les travaux ont commencé. Échéance prévue d’ici trois ans. Cette nouvelle ligne électrifiée qui reliera Addis Abeba à Djibouti fait partie d’un vaste programme visant à équiper l’Éthiopie de près de 5 000 km de voies ferrées à travers le pays d’ici 2020.

« The construction of the railway, écrit Jenny Vaughan (Agence France Presse | Mar. 10, 2013), is a key component of the GTP: a series of eight rail corridors totalling 4,744 kilometres (2,948 miles), creating a series of key trade routes to neighbouring Kenya, South Sudan, Sudan and — crucially — to Djibouti’s port. Two Chinese companies are contracted to build the $2.8 billion (2.15 billion euro) line connecting Addis Ababa to the Djiboutian border by 2016, and Turkish and Brazilian companies are slated to construct other segments of the nation-wide rail network. « We are working day and night, » said Zacharia Jemal, project manager working for the Ethiopian Railways Corporation. »

FONTAINE-DDavril2013_2

Construction du compound de China Civil Engineering Construction Corporation près de Diré-Daoua. © H FONTAINE, avril 2013, tous droits réservés.

FONTAINE-DDavril2013_3

Construction d’un pont sur le chantier du chemin de fer près de Diré-Daoua. © H FONTAINE, avril 2013, tous droits réservés.

hugfon

Laisser un commentaire