Départ du train pour Djibouti

départ trainUne nouvelle fois, extraite de la belle série des cartes numérotées de la Collection L Gérard et pour continuer notre bestiaire (voir Buffle et Antilope), voici la # 7, représentant « Le Départ d’un train pour Djibouti ». Sur la gauche, la première gare de Diré-Daoua, construite en bois. Derrière, l’atelier général et une nourrice. Sur cette carte, c’est « La Léopard » qui est photographiée, (CFE # 2, locomotive SLM 130 de l’usine de Winterthur).

Il y a foule de ce côté-ci de la gare. L’horloge marque neuf heures. La locomotive est sous pression ; le train, prêt à partir.

On devine la silhouette d’un mécanicien dans la cabine de la locomotive, qui surveille la vapeur. Le chauffeur est juché sur le haut du tender. Le conducteur, coiffé d’un casque, grimpe dans la machine, sous le regard du chef de gare, entièrement vêtu de blanc. Il porte lui aussi un casque, comme tous les autres Européens. Nous sommes en juin ; il fait déjà très chaud. Certains ont un chapeau. Seuls quelques Africains vont nu-tête.

C’est le rapide pour Djibouti. Un convoi léger, formé d’un fourgon bâché, placé tout de suite derrière le tender, puis d’une voiture-salon de 1re classe à bord de laquelle vient de monter le contrôleur, la cigarette au coin des lèvres, qui aperçoit pour la première fois le photographe. Intrigué, il demande à son adjoint, encore sur le quai, qui ça peut être. À cette distance, il ne le reconnaît pas derrière son appareil. « C’est pas encore Marchand, maugrée-t-il ? Toujours à photographier, celui-là ! ». Viennent ensuite trois autres voitures, deux voitures mixtes de 1 re et 2 e classe. Puis, pour finir, une 3 e classe. Il ne faut plus tarder. On a mis trop de temps à charger les bagages, ceux des indigènes notamment, qui encombrent encore une fois le passage. Le train emmène à Djibouti Monsieur Caboche, Directeur général des Services de la Compagnie du Franco-éthiopien et Monsieur Bernard, Directeur Exploitation. Le consul de France, M. Perrot, et l’Ingénieur du Service du Contrôle des Travaux Publics, M. Rocheray, sont venus les accompagner au train. « Attention au départ ! »

hugfon

Laisser un commentaire