Joseph Baeteman

« La plupart sinon toutes les cartes de la série ABYSSINIE imprimée par Cailleux à Lille, m’écrit Francis Falceto après la publication de ce billet, reproduisent des photographies prises par Joseph Baeteman en Éthiopie de 1905 à 1913 et de 1919 à 1929. La plus ancienne oblitération parmi la vingtaine de cartes dont je dispose, précise-t-il, date de 1924. Baeteman lui-même figure sur un certain nombre de ces cartes. Ses photos se retrouvent dans plusieurs séries de cartes postales, la plus importante – plus de 100 cartes – étant marquée Cliché JB. Elle est très médiocrement imprimée. »

J’avais publié le 22 juin dernier cette carte signée JB (Princesse abyssine).

Princesse abyssine2

« Certains clichés sont également reproduits dans ses livres, ou ont été publiés dans l’hebdomadaire Les Missions catholiques auquel il collaborait (notamment entre août et décembre 1910).

Joseph-Émile Baeteman (29 septembre 1880 – 28 octobre 1938), qui était un missionnaire lazariste, est par ailleurs l’auteur du très remarquable Dictionnaire amarigna – français suivi d’un vocabulaire français – amarigna, imprimé à Diré-Daoua par l’Imprimerie Saint Lazare en 1929 – et de quelques autres publications concernant l’Éthiopie, en particulier : Au Pays du Roi Menelik. Croquis noirs, 1930.

Dictionnaire

À signaler : une biohagiographie de Maurice Collard : Cœur d’apôtre. Joseph Baeteman, 1941. »

Maurice-Collard

Francis m’envoie ce qui est probablement un tirage du négatif original de la carte Guerrier Adal sur les bords de l’Aouache (légende au verso : C75, Les bords de l’Aouache) et m’apprend qu’il a rassemblé beaucoup de documents qui lui permettraient d’écrire un jour prochain un article sur Baeteman et la photographie. Nous saurons patienter ! Merci pour ces informations.

Bords de l'Aouache-C75b

Coll. F FALCETO

« Beaucoup de ces cartes ont un réel intérêt ethnographique. »

CP Žcrite par Joseph Baeteman. Col. ff= 06-Ventouses scarifie?es-JB 6.jpgCf.

Coll. F FALCETO

Col. ff CP Žcrite par Joseph Baeteman

Coll. F FALCETO

Ajout de Serge ce matin, en même temps que son commentaire. On voit sur cette carte, comme le signalais Francis, le père Baeteman. Merci Serge.

CP 20 recto

Coll S MAGALLON

CP 20 verso

Coll S MAGALLON

Ajout de Serge le 29 septembre 2007 (voir son commentaire) :

MJ 27 2  Avril 01

MJ 27 2  Avril 02

hugfon

2 comments » Write a comment

  1. Après A Marchand, J Baeteman mais toujours en cartes postales.
    De ma série Mission d’Abyssinie la classe d’arithmétique au Collège d’Alitiena
    Malheureusement la carte n’est pas datée, le lieu non indiqué, et le destinataire non plus.
    Est-elle écrite en Éthiopie par une des sœurs franciscaines de Calais chargé de l’orphelinat et de l’enseignement?
    Pour les autres cartes dont parle Francis Falceto portant les initiales J. B. il est vrai que l’impression n’est pas excellente. Peut-on affirmer que J. B. sont les initiales de Joseph Baeteman? Y a-t’il même origine pour la série J. B. Djibouti. Merci à Francis Falceto qui peut me renseigner.
    Beaucoup de cartes en perspective sur le blog.

  2. Pour l’histoire postale de l’Éthiopie la carte de Francis Falceto présente des indices de première main.
    Alitiéna est une bourgade du Nord Tigré Éthiopie. En 1921 si je lis bien le cachet d’arrivée elle doit rejoindre la France.
    L’adresse écrite au recto indique Alitiéna par Adi Caie via Massaouah, deux villes érythréennes, donc un service postal italien.
    On peux imaginer le trajet à Alitiéna elle est remise à un meleketegna à savoir un coureur officiel chargé du courrier qu’il porte au sommet d’un bâton afin de bien montrer aux personnes rencontrées du rôle important de sa course. Il remettra cette carte à Adi Caie où un bureau de poste existe depuis 1896. Ensuite il est pris en charge par le service postal érythréen jusqu’à Massouah. Elle est transbordée sur un paquebot italien (piroscafo). Via Maritime pour Naples, voie ferrée jusqu’à Modane et prise en charge par les postes françaises.
    Pourquoi un tel trajet. Quelques rares plis sont répertoriées Éthiopie Érythrée Reste du Monde. Les plus nombreux écrits par les agents consulaires italiens établis à Dessie, Gondar ou Adoua.
    Toute la partie nord de l’Éthiopie ne possède pas encore de bureaux de poste. Il faudra attendre encore la décennie suivante.
    Durant cette période le courrier Éthiopie Érythrée passe par Djibouti, voie maritime vers Massaouah.
    J’ai écrit un article dans la revue Menelik’s Journal de l’Ethiopian Philatelic Society aux USA.

Laisser un commentaire