L’album du Chemin de fer abyssin

L’album de la Mission Ozil, intitulé Chemin de fer abyssin, conservé par l’Institut des études éthiopiennes de l’Université d’Addis Abeba, sous la côte IES Fot. AL ser. n° 7 Alb156, fut donné à l’IES par Mlle P. Michel-Côte, héritière de Charles Michel-Côte, le 15 juin 1973.

Il contient 69 tirages photographiques sur papier albuminé, marouflés sur carton (format 240 x 175 mm). Une légende manuscrite accompagne chaque photographie.

L’essentiel de l’album est composé de clichés pris pendant la mission d’études et de reconnaissance du tronçon B menée par le capitaine Ozil en 1908 (équipe composée de « 3 officiers, 1 médecin et 8 sous-Officiers » avec au moment où la mission quitte Djibouti le 12 avril, un « effectif total de 13 européens, 162 indigènes et 250 animaux »).

IES-OZIL-cover

IES-OZIL-cover-verso-corr

L’album contient également des vues qui témoignent de la curiosité du (ou des ?) photographes(s) de la mission, comme cette image qui montre Ménélik conduisant une automobile sur la place du marché d’Addis Abeba (Arada). (Il s’agit, selon Francis Falceto, d’une Siddeley 18 CV apportée par l’Anglais Bede Bentley.)

Menelik-2008

Ou cette « passerelle métallique sur un ravin à l’entrée d’Addis-Ababa ».

IES-OZIL-03

Ou bien encore, cette « Danse des follets », légende augmentée de l’explication suivante : « Les follets sont des indigènes âgés de plus de 30 ans et ayant pris la résolution de se faire circoncire dans le délai d’un an. Ils sont autorisés à quémander dans les villages et ils font bombance. »

IES-OZIL-04

La reproduction de ces documents exceptionnels dans Un Train en Afrique a été rendue possible grâce à la participation à ce projet de l’Institut des études éthiopiennes de l’Université d’Addis Abeba et, en particulier, avec l’aimable autorisation du Professeur Gebru Tareke, alors directeur de l’IES. Merci également à l’ensemble de l’équipe des archives de l’Institut pour leur accueil et leur aide.

 

hugfon

Laisser un commentaire