Madame Kiki

A Aouache, portrait de Madame Kiki

Vincent Defait m’apprend le décès d’Angèle Assimakopoulos, dite « Madame Kiki », chez sa fille à Addis Abeba le 14 mars. Une cérémonie se déroulera à l’église grecque d’Addis cet après-midi. Ceux qui l’aiment prendront le train.

Mrs KIKI

Mrs Kiki

5 comments » Write a comment

  1. C’est la fin d’une figure historique du chemin de fer, incontournable sur la ligne. Quelle chance que vous ayez pu la rencontrer une dernière fois l’an dernier. Je ne sais si un « buffet de l’Aouache » existera sur le nouveau tracé, mais sans Madame Kiki, ce ne sera plus du tout la même chose. Changement d »époque !

  2. Bonjour. J’ai pris quatre fois ce fameux train, entre Addis et Diré-Daoua, au temps du CFE. J’en parle abondamment dans mon livre Mon Grand Voyage. C’est le premier de ces quatre trajets qui m’a marqué le plus, le 28 novembre 1976. Je dois avouer que je me souviens nettement plus des ‘lasagne’ et spaghetti de Mme Kiki que de Mme Kiki elle-même, mais l’arrêt du midi à Aouache était certainement le meilleur moment du parcours. Chaque fois qu’une grande figure disparaît, c’est un peu de nous tous qui se perd. « Don’t ask for whom the bell tolls, for it’s for you. » (John Donne, cité en exergue par Hemingway)

  3. Nous avons eu l’honneur d’interviewer madame l’été dernier pour le documentaire ‘My Ras Tafari Roots’ (2015). Nous souviendrons toujours sa gentillesse . Le film sera une hommage a madame!
    David Verhaeghe

Laisser un commentaire