Un vent mauvais souffle sur le quartier de la gare à Addis Abeba

Sur financements émiratis, un vaste programme immobilier projette de transformer le quartier de la gare d’Addis Abeba. Les occupants locataires du bâtiment ont été expulsés sans préavis (seule demeure encore dans les lieux la direction de la Compagnie du Djibouto-Éthiopien), la gare des autobus a été déménagée, un parking aménagé en un clin d’œil, Eagle Hills pavoise.

Tout a démarré sur les chapeaux de roue. Le temps semble bien compté.

Le bâtiment de la gare (qu’on aperçoit tout en bas de la première – mauvaise – photo de la maquette du projet) et le Lion de Juda sont voués à devenir des curiosités Disneyland dans un ensemble pharaonique.

Photographies et © Hugues Fontaine.

 

hugfon

5 commentaires » Ecrire un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »