À Djibouti, Côte des Somalis

Djbti2

Voici la Rhinocéros qui nous revient une nouvelle fois dans cette belle carte reproduite en phototypie par E Lacour à Marseille. Cette fois c’est le verso qui m’intéresse et m’amuse, et particulièrement son adresse, réduite à l’essentiel.

Le timbre manque malheureusement pour savoir où a été postée la carte, peut-être de Djibouti, envoyée dans ce cas par Monsieur Baron à lui-même, le 21 juillet 1904. Le tampon est identique des deux côtés. Ce qui expliquerait alors le caractère succinct de cette adresse.

Mais, sans entrer dans ce degré d’observations minutieuses, il est permis aussi de se dire que quelqu’un a envoyé cette carte à Monsieur Baron à Djibouti, Côte des Somalis, sans préciser davantage l’adresse du destinataire.

djbti vo

hugfon

4 comments » Write a comment

  1. N’étant spécialiste de la Poste de Djibouti, je pense cependant que la carte a bien été postée à Djibouti.
    Elle aurait pu l’être a Addis Abeba ou à Harrar, mais dans ce cas au moins un cachet éthiopien aurait été utilisé si ce n’est un timbre éthiopien plus un timbre de Djibouti.
    L’Union postale Internationale ne reconnaissant pas l’Empire Éthiopien, l’affranchissement français était obligatoire.
    Dans les habitudes aussi sur le timbre annulation par un cachet et sur l’autre côté le cachet d’arrivée. Donc postée à Djibouti et arrivée à Djibouti. Le timbre est sans doute le 5 c. vert et gris pour le tarif imprimé, plus bas que celui de la carte postale à 10 c.
    Du fait de l’inscription manuscrite et carte postale barrée, il se pourrait qu’un résident ait eu recours au tarif imprimé pour envoyer des cartes à plusieurs personnes. La même configuration existe aussi en Éthiopie.
    Le fait qu’il n’y ait pas d’adresse est courant à cette période. Les ressortissant allaient retirer le courrier directement à la poste.

  2. Tu n’es peut-être pas spécialiste pour Djibouti, dis-tu, mais nous voici éclairés sur les usages de l’époque. Merci.
    Je publierai demain ou jeudi un autre exemple des usages postaux, une carte envoyée par un nouvel invité du blog.

  3. Bonjour Hugues,
    Je possède pas mal de doc sur les pratiques de la Poste à Djibouti (terrestre, ferroviaire et maritime) à toutes les époques.
    Ce soir ou demain je t’envoies les réf biblio.
    Si le sujet t’intéresse particulièrement je peux te les photocopier dans un second temps.
    A+

    • Bonjour Lukian,
      tu as vu l’envoi de Luc Monteret. Ulf Lindahl et Serge Magallon ont publié des informations intéressantes sur Joseph Guillet, qui travailla à Madagascar puis en Éthiopie. J’en rendrai compte prochainement. Les questions du télégraphe, du téléphone, du service postal m’intéressent beaucoup, en relation avec le chemin de fer. Tes informations sont évidemment bienvenues. Je veux aussi te reparler du consulat d’Harrar et de Diré-Daoua. De Chefneux aussi.

Laisser un commentaire