Soarano, « la bonne eau »

Tana-cafédelagare

À côté de la gare de Soarano* (à Tananarive), désaffectée en tant que gare et réhabilitée en 2008 pour abriter des espaces commerciaux et culturels (travaux confiés à l’architecte Geneviève Brunet), le Café de la gare se poursuit par un jardin.

Juste à côté de ce jardin, une loco de Madarail est à la manœuvre pour composer un convoi de marchandises.

Tana-cafédelagare2

Le réseau Nord permet de transporter du fret sur Tamatave (Tananarive – Côte Est, 372 km), le lac Alaotra via Moramanga (142 km), et sur Antsirabe au sud (159 km). Mais il n’y a plus de trafic de passagers (sinon sur le parcours Tamatave-Moramanga-Ambatondrazaka par le train Dia Soa mis en place pour desservir ces zones enclavées). Voir la carte du réseau Madarail.

* Le nom du quartier Soarano, « la bonne eau », vient de ce que la gare a été construite sur un terrain de remblayage où se trouvait une fontaine.

Tana-gare

Tana-gare3

Photographies H FONTAINE mai 2013.

À lire : Jean Frémigacci, « Les chemins de fer de Madagascar (1901-1936) »Afrique & histoire 2/2006 (vol. 6), p. 161-191.

hugfon

1 commentaire » Write a comment

  1. Geneviève me dit n’avoir trouvé aucune trace de fontaine ni matérielle ni dans ses recherches sur les documents historiques mais par contre, il y a bien très vite sous la gare la nappe phréatique.

Laisser un commentaire