Soarano, « la bonne eau »

Tana-cafédelagare

À côté de la gare de Soarano* (à Tananarive), désaffectée en tant que gare et réhabilitée en 2008 pour abriter des espaces commerciaux et culturels (travaux confiés à l’architecte Geneviève Brunet), le Café de la gare se poursuit par un jardin.

Juste à côté de ce jardin, une loco de Madarail est à la manœuvre pour composer un convoi de marchandises.

Tana-cafédelagare2

Le réseau Nord permet de transporter du fret sur Tamatave (Tananarive – Côte Est, 372 km), le lac Alaotra via Moramanga (142 km), et sur Antsirabe au sud (159 km). Mais il n’y a plus de trafic de passagers (sinon sur le parcours Tamatave-Moramanga-Ambatondrazaka par le train Dia Soa mis en place pour desservir ces zones enclavées). Voir la carte du réseau Madarail.

* Le nom du quartier Soarano, « la bonne eau », vient de ce que la gare a été construite sur un terrain de remblayage où se trouvait une fontaine.

Tana-gare

Tana-gare3

Photographies H FONTAINE mai 2013.

À lire : Jean Frémigacci, « Les chemins de fer de Madagascar (1901-1936) »Afrique & histoire 2/2006 (vol. 6), p. 161-191.

hugfon

1 commentaire » Ecrire un commentaire

  1. Geneviève me dit n’avoir trouvé aucune trace de fontaine ni matérielle ni dans ses recherches sur les documents historiques mais par contre, il y a bien très vite sous la gare la nappe phréatique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.