Biométrique de similarité

Perron

Selon LExpress, à partir d’une étude menée par M. Brice Poreau, chercheur associé au Laboratoire d’anthropologie anatomique et de paléontologie à l’université Claude-Bernard de Lyon, l’homme photographié sur le perron de l’hôtel L’Univers à Aden dans les années 1880 pourrait bien être Arthur Rimbaud.

« Nous avons comparé le visage de la photographie où Rimbaud serait présent avec cinq portraits du poète : deux photographies prises par Étienne Carjat en 1871, une photographie de la communion de Rimbaud, une photographie prise à Sheik-Othman (Yemen) et la peinture Coin de table de Fantin-Latour. Pour l’ensemble des comparaisons nous avons obtenu une moyenne de 88 % de similitude (de 84 % à 92 %) : l’hypothèse selon laquelle Arthur Rimbaud adulte est bien le personnage représenté sur la photographie expertisée est donc fortement vraisemblable. »

Lire : Le rapport de cette étude.

Question cependant : Pourquoi cette étude ne prend-elle pas en considération les trois autoportraits réalisés à Harrar ? Voir en commentaire la réponse envoyée par Jacques Desse.

À lire également cet article de Thierry Savatier, historien de l’art.

Enfin vient de paraître Rimbaldopar Serge Filippini, aux éditions de la Table ronde. « S’inspirant de la célèbre photo retrouvée par hasard en 2010, Serge Filippini imagine les deux heures qui mènent à la prise de vue. »

(Informations provenant du blog de Chez les Libraires associés.)

Signalé le 7 décembre 2014 par Pierre Javelot ce billet de Grégory Haleux.
Dans son blog Rimbaud ivre, Jacques Bienvenu remarque que tous les liens menant aux analyses de « l’expert en biométrique de similarité », M. Brice Poreau, chercheur-enseignant de l’Université de Lyon, aboutissent tous à des pages « 404 Not Found ».

 

2 comments » Write a comment

  1. Jacques Desse m’écrit : « A propos de l’étude biométrique : je ne suis pas qualifié pour répondre à la place de l’auteur, mais si les autoportraits n’ont pas été pris en compte c’est tout simplement parce qu’ils n’étaient techniquement pas exploitables ».

  2. Je n’avais pas vu que vous aviez un article sur cette pseudo identification.

    Je me permets donc de vous signaler que j’ai formellement remis en cause, en avril 2014, ce travail soi-disant scientifique sur mon blog « Rimbaud était un autre », pointant les évidentes erreurs de calcul (un comble pour un expert) et de méthode.

    http://rimbaudetaitunautre.blogs.dhnet.be/archive/2014/04/29/rimbaud-a-aden-les-experts-saison-3-2.html

    J’ai contacté M. Brice POREAU, afin d’échanger avec lui sur le sujet. Il n’a jamais donné suite. Comprend qui veut.

    Circeto

Laisser un commentaire