Blair N° 3 Folding Hawkeye

kodak_no3foldhawkeye3

Dans un précédent billet où il était question des photographies prises par Alexandre Marchand lors de l’inauguration par le ras Tafari des 85 premiers kilomètres de la ligne Diré-Daoua – Addis Abeba, nous observions que les infimes différences visibles entre les clichés de la scène du départ sur le quai de gare laissaient penser que Marchand avait photographié avec un appareil à film souple et non avec un appareil à plaques, trop long à recharger. Le format 3¼ x 4¼ pouces de ces photographies (env. 8 x 10,5 cm) fait penser que Marchand utilisait des films de format 118, 119 ou 124 et donc un appareil à film souple du type Blair No 3 Folding Hawkeye Model 3 (ci-dessus) ou le No 3 Autographic Kodak Model G (ci-dessous). Source.

kodak_no3autographic_c

Toutefois Marchand séjournant à Diré-Daoua de 1911 à 1913, il ne peut avoir photographié avec l’appareil Kodak dont la fabrication ne commence qu’en 1914 (source). Le Blair en revanche est bien disponible sur le marché dès 1905 (source).

Quant au type d’appareil à plaque disponible à partir de 1901, date à laquelle Alexandre Marchand s’établit au Yunnan, et si l’on en croit une remarque qu’il fait dans une carte postale adressée à son ami François Crucière dans laquelle il fait allusion à la société Gaumont, il pourrait bien s’être servi d’une chambre folding Gaumont, fabriquée à partir de 1900 ou d’un modèle antérieur, comme le Gaumont Folding Block-System Carré (ci-dessous). On consultera le site du musée Gaumont sur lequel il est possible de voir différents modèles d’appareils à soufflet de la marque.

Gaumont_Chambre_Carree2

 

Merci à Sylvain Halgand pour la précision des informations délivrées sur son site www.collection-appareils.fr/.

hugfon

Laisser un commentaire