La N°1 en gare de Diré Dawa

La locomotive 1 en gare de Diré Dawa
La locomotive N°1 en gare de Diré Dawa. Photographe non identifié.

L’ami Jean-Marc Boutonnet-Tranier (Le Louvre Hotel), qui œuvre énergiquement à Addis Abeba pour sauvegarder des éléments de la gare qui se retrouvent dispersés (vendus en ferraille au Mercato) depuis la démolition du dépôt et des hangars (voir notre précédent billet), me communique cette belle photographie. Je n’en connais pas l’auteur (la mention au dos du cliché n’indique pas le nom du photographe, mais celui qui se l’est approprié et je ne souhaite pas la donner) ni la date. Mais nous avons plusieurs indices.

L’état impeccable de la machine. On reconnait une locomotive SLM de type 130 et son tender, de la fabrique suisse de Winterthur dont j’avais publié une image ici. On sait qu’elle a été mise en service en 1899.

Les drapeaux sur la façade de la première gare en bois de Diré-Dawa laisserait penser que la photographie a été prise un jour de fête. Celui de l’inauguration de la gare, le 23 décembre 1902 ? La foule rassemblée en serait une indication. Ou bien s’agit-il de la célébration de la fête nationale française ?

Je renvoie à quelques billets publiés autour de ces magnifiques locomotives, comme celui-ci.

Le départ du train, tracté par la « Léopard », locomotive SLM de la fabrique suisse de Winterthur (numéro 2 de la Compagnie du franco-éthiopien). Coll. P CANU
Le départ du train, tracté par la « Léopard », locomotive SLM de la fabrique suisse de Winterthur (numéro 2 de la Compagnie du franco-éthiopien). Coll. P CANU

Ou celui-là, où l’on voit les locomotives 2, 4 et 6.

La « Buffle » et "l'Antilope", locomotives SLM de la fabrique suisse de Winterthur (numéro 4 et 6 de la Compagnie du franco-éthiopien).
la « Buffle » et « l’Antilope », locomotives SLM de la fabrique suisse de Winterthur (numéro 4 et 6 de la Compagnie du franco-éthiopien).

Ce qui me donne l’occasion de rendre hommage à la famille Crozet en republiant cette photographie de la locomotive Ankober.

Jean Crozet à Djibouti devant la locomotive Ankober Coll. Jean-Pierre CROZET
Jean Crozet à Djibouti devant la locomotive Ankober Coll. Jean-Pierre CROZET.
Le premier bâtiment de la gare de Diré-Daoua.
Le premier bâtiment de la gare de Diré-Daoua.

Jean-Marc me confirme qu’à Addis Abeba, les quatre wagons impériaux ont été déménagés du hangar où ils étaient entreposés près de la gare pour être déposés dans l’enceinte du palais du Jubilée, palais de Hailé Selassié, où ils seront prochainement exposés au public.

hugfon

2 commentaires » Ecrire un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »