Le voyage de 1906 #10

28-R-139x89-300

Rappel : Alexandre annonçait son retour prochain dans ses précédentes cartes. Sauf erreur, c’est la première fois qu’il rentre en France depuis son arrivée à Saigon en septembre 1902. Par envoi recommandé du 16 février (on en connaît maintenant le parcours grâce aux cachets à dater : Mong-Tseu-Chine, Laokay-Tonkin, Haiphong-Tonkin), il annonce à François  qu’il prendra probablement le bateau du 17 mars.

28-V-139x89-300

Alexandre confirme cette date depuis Hanoi le 14 mars avec une carte de la Maison Dieulefils (« Éditions artistiques de cartes postales en héliogravure et aquarelle. Cochinchine, Cambodge, Annam, Tonkin »).

04-R-138x90-300

04-V-138x90-300

On suit grâce aux envois le cheminement du paquebot qui fait régulièrement escale, occasion aussi d’avitailler en charbon, eau et nourriture : Singapour (26 mars), Colombo (1er avril), Aden (7 avril), Port-Saïd (12 avril).

17-R-138x89-300

17-V-138x89-300

16-R-139x89-300

16-V-139x89-300

08-R-141x91-300

08-V-141x91-300

27-R-139x90-300

27-V-139x90-300

Les courriers maritimes d’Extrême-Orient suivaient à l’aller la route : Marseille – Port Saïd – Suez – Aden ou Djibouti – Colombo – Singapour – Saïgon – HongKong – Shanghai – Kobé – Yokohama et au retour : Yokohama – Kobé – Shanghai – HongKong – Saïgon – Singapour – Colombo – Djibouti ou Aden – Suez – Marseille. Départ le dimanche tous les 15 jours. Aller-retour en 85 jours incluant une escale de 10 jours à Yokohama. Pour un paquebot sur deux l’escale d’Aden à l’aller était remplacée par celle de Djibouti et sur le retour l’escale de Djibouti, par celle d’Aden. (source : Colfra)

ligneEO-MM

On trouvera sur ce site très documenté concernant les Messageries Maritimes (© Philippe RAMONA 26 mai 2011), auquel j’emprunte la carte ci-dessus, un descriptif en images des principales escales de cette ligne intercontinentale. Également des pages consacrées aux différents bâtiments de la flotte de 1871 à 1918.

Toutes les cartes postales sont de la collection Y VELOT.

À suivre : Un second contrat.

hugfon

Laisser un commentaire