Louis Moulin à Granville

Suite à la publication du troisième épisode de notre feuilleton estival sur Marchand-père, Monsieur Yves Lebrec, Conservateur du fonds patrimonial de photographies anciennes de la bibliothèque de Fels de l’Institut catholique de Paris, m’envoie ces informations concernant le photographe Louis Moulin, auteur de la photographie prise devant les falaises de Granville.

« Louis Théophile Moulin (1863 / ?) est originaire de Saint-Aignan dans la Sarthe, où il est né 23 janvier 1863 de Louis René Moulin, marchand épicier, et de Émilie Marie Angélique Héraux. Ses parents se sont mariés à Mézières-sous-Ballon (Sarthe) vers avril 1862. Il se marie à Marie Rondeau, née le 21 janvier 1865 à Écommoy, de François Rondeau, docteur en médecine, et de Léonie Alexandrine Hambis. Il exerce dans cette ville le métier d’instituteur-adjoint. Ils ont en arrivant à Granville quatre enfants, tous né à Écommoy : Suzanne née le 11 août 1886 mais son père est indiqué comme travaillant et domicilié à Saint-Calais (Sarthe), Gaston né le 13 juin 1889, mais Louis habite et enseigne à l’école primaire de Contres (Sarthe), Jacqueline née vers 1894 et Louise née vers 1898. Une publicité dans le Guide de Granville de R. du Vorsent paru en 1905 nous apprend qu’il est libraire-photographe au 26, rue du Pont et succède à Geoffroy-Choinel depuis la même année.

L MOULI

Coll. Y LEBREC

Ses activités de photographe ne dureront que peu de temps à Granville, car les dos de ses éditions de cartes postales n’excèdent pas 1910. Il est indiqué comme membre du syndicat d’initiative dans le livret guide, édité par ce dernier, en 1910. Le livret guide de Granville de 1913, Granville Monaco du Nord Centre Balnéaire, Mt St Michel, Iles Chausey, Jersey : Livret-guide du touriste, comporte des clichés de Moulin, dont aucun n’est signé. La veuve Eude reprend la librairie.

Il signe ses cartes postales de ses initiales L.M. ou bien à l’encre noire ou rouge : Cliché L. Moulin, Granville.

L Moulin sign

Coll. Y LEBREC

Outre les cartes éditées sous ces trois signatures, on lui connaît quelques cartes photographiques de fêtes religieuses, de groupes d’estivants sur la plage, de soldats dans leur vie quotidienne, et diverses, comme le pratiquent certains photographes locaux. [Voir celles-ci, publiés dans notre précédent article : photo-carte1, photo-carte2, photo-carte3.]

Comme ses concurrents il sillonne le sud du département : Granville, Donville, Bricqueville, Sain-Jean-le-Thomas, Chausey, Bouillon, Jullouville, Saint-Pair, Genêts, Carolles… »

Les éditions cessent brusquement, que s’est-il passé ? Les archives du tribunal de commerce ne nous l’apprendront pas car elles n’existent qu’à partir de 1920.

Sources :

-Actes d’état civil de naissance et mariage.

-Actes d’état civil de naissance de ses enfants Suzanne et Gaston.

-Cartes postales et photographies

-COSTE ; ADAM. – Granville : Monaco du Nord, centre balnéaire, Mont-Saint-Michel, Iles Chausey, Jersey : Livret guide du touriste. – Granville : Syndicat d’Initiative, ca1908. – B.M. Avranches. Cote Po 1020.

-COSTE ; ADAM. – Granville : Monaco du Nord, centre balnéaire, Mont-Saint-Michel, Iles Chausey, Jersey : Livret guide du touriste. – 3e ed. – Granville : Syndicat d’Initiative, 1910. – Coll. Philippe Saty.

-NEUDIN, Gérard. – La photographie dans la carte postale. -Paris : Neudin, 1992. – Coll. de l’auteur.

Yves Lebrec, correspondance avec l’auteur, texte extrait de Yves LEBREC, Les Premiers Photographes de Granville, 1839-1939, Saint-Lô, Archives départementales de la Manche/Granville, Musée du Vieux Granville/Ardi (Association régionale pour la diffusion de l’image), 2003, 176 p., ill. coul., ind., glossaire, dictionnaire biographique. Voir la recension de Michel Poivert.

hugfon

1 commentaire » Write a comment

Laisser un commentaire