Jean Adolphe Michel -1

Ménélik de Michel-72

Coll. Serge Magallon

Page17_verso2-72

Réagissant à la publication de Ménélik II, une question de confiance, Serge Magallon m’envoie cette carte de Jean Adolphe Michel, un fort curieux personnage appelé par Alfred Ilg en octobre 1901 pour remplacer un des trois Suisses précédemment embauchés (par le même et Chefneux) afin de constituer le personnel du premier service postal éthiopien. Ce malheureux Spitzer était mort en effet d’une insolation en traversant le Tchertcher, lors de son voyage vers la capitale. Michel, qui sera affecté en mars 1902 à la Poste de Harar, publiera de 1904 à 1931 quatre séries de cartes postales dans lesquelles il reproduit les photographies qu’il a prises de grands personnages, de paysages, de trophées de chasse… 1

Ce portrait de Ménélik est évidemment un détail de la photographie publiée dans la presse française (voir notre billet : une occurrence au moins repérée en 1909). La qualité d’impression de la carte permet de distinguer les traits du visage royal. L’image paraît avoir été retouchée, la main en particulier.

Menelik entouré de sa cour

Jean Adolphe Michel serait-il l’auteur de cette photographie, s’interroge Serge. Il m’envoie également cette carte de Lidj Yassou, le successeur de Ménélik, issue de la même série. On remarquera que les légendes, dans les deux cartes, donnent les dates de règne des deux souverains (et non de vie). Michel prenant le parti de choisir 1913 pour la fin du règne de Ménélik.

Michel-38-72

Coll. Serge Magallon

Dans l’ouvrage d’Estelle Sohier, Portraits controversés d’un prince éthiopien, Iyasu 1897-1935une photographie ressemble fortement à celle-ci. Cependant, la légende dit : Séance photo : Wäsän Säggäd en costume de guerrier. Addis-Abeba, entre 1900 et 1905, attribué à Secondo Bertolani. Copie, date de tirage inconnue — épreuve sur papier, 170 X 120 mm. © IsIAO, Rome. Coll. Bertolani, 19/A. Personalità e Tipi – Capi : X – Ragazzi e bambini, n° 5. L’angle de prise de vue permet de dissimuler en partie le handicap du prince.

Sohier 5 72

Illustration N° 5 tirée de l’ouvrage d’Estelle Sohier, « Portraits controversés d’un prince éthiopien, Iyasu 1897-1935 ».

Serge fait observer que la première photographie (chronologiquement) est prise dans un « studio » devant un drap de fond tandis que la deuxième, sur un tapis différent, est faite sous la galerie d’une église ronde. D’autre part, de légères différences sont visibles dans les pantalons, la coiffe et, me semble-t-il, le bouclier.

Wässän, décède précocement à l’âge de 23 ans, en mars 1908. Yassou, alors âgé de onze ans, devient le successeur annoncé de Ménélik (Sohier, 2011).

La similitude entre les deux portraits est saisissante : ressemblance physique entre les deux demi-frères, ressemblance surtout de la mise en scène du portrait : même pose, mêmes vêtements, mêmes accessoires.

Serge précise que ces cartes sont une production de Jean Adolphe Michel datant de 1931 : c’est la date d’émission du cachet, soigneusement apposé le 22 février 1931, marqué en français et en amharique : Addis Abeba 2. Michel imprime là un dernier ensemble de trois séries de cartes postales sous le titre « Collection Michel — Addis Ababa » (voir le verso ci-dessus), reprenant de nombreuses cartes déjà publiées.

Est-il l’auteur de ces portraits ou reprend-il, sans les nommer, les clichés d’autres photographes, comment cela se fait à l’époque ? Michel semblait très bien connaître Yassou. Dans le Menelik’s Journal d’octobre/décembre 2008 (qui est presque entièrement consacré à JA Michel), Ulf Lindahl écrit que Yassou agissait comme un parrain pour le second fil de Michel, Pierre (né le 12 mars 1916), lequel portait comme second prénom le nom du prince. Ulf reproduit de surcroît une photographie de JA Michel montrant Yassou et Tafari Makonnen. 

Lidj Yassou et Tafari M

  1. Information communiquée par Serge Magallon, d’après Roberto Sciaky.
  2. Serge me précise que la mention du mois est affichée en chiffres romains.

Qui était Jean Adolphe Michel ? Le personnage et sa vie sont trop insolites pour être abordés brièvement ici. Nous en parlerons dans un prochain billet.

 

Merci infiniment à Serge pour sa contribution.

 

À suivre.

hugfon

10 commentaires » Ecrire un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »