Marchand-père #2

MARCHAND-Pere CPMontrouge

Coll. Y VELOT.

Dans une deuxième carte envoyée aux Crucière (voir épisode précédent), on apprend que le père d’Alexandre faisait partie du 107e Régiment territorial d’Infanterie, caserné à Annecy (ce qu’une observation attentive de la photographie précédente révélait déjà avec le numéro 107 brodé sur les képis).

Cette fois, Marchand est photographié au milieu de ses hommes occupés à préparer la tambouille. Un baquet au premier plan évoque la fameuse corvée de patates. Marchand est le seul à ne pas regarder le photographe. Se met-il en scène en situation d’instructeur ?

Montrouge, verso

Coll. Y VELOT.

Le capitaine Marchand adresse ses vœux aux Crucière pour la nouvelle année (en réponse, semble-t-il, aux leurs). La carte est envoyée de Montrouge*, le 19 janvier 1907. Marchand a terminé son temps à Annecy (au verso, il y précise la période : 1906). Il dit que sa femme et lui sont « affreusement grippés ». Dans la précédente carte, il écrivait : « Nous allons bien tous ». Parle-t-il alors de leurs enfants ?

Enfin, il donne des « nouvelles récentes » d’Alexandre, qui « va bien ».

*La domiciliation de Marchand à Montrouge, 33 avenue de la République, est celle que je retrouve dans différents documents jusqu’en 1915 (même s’il a habité à certaines périodes dans d’autres villes, comme Boulogne-sur-Mer, Mamers et vraisemblablement Annecy.)

33 av Rép Montrouge

Les Crucière habitent quant à eux le 14arrondissement de Paris, 17 rue Bourgeois. C’est dans ce même arrondissement, proche de Montrouge, que vivait la famille de l’épouse de Marchand (78 rue Daguerre).

Mais on ne trouve plus aujourd’hui de rue Bourgeois dans le 14arrondissement de Paris. Quelqu’un sait-il où elle se trouvait ?

À suivre : deux autres cartes postales encore, le dossier militaire de Marchand-père, son acte de naissance, et ce que nous savons des autres membres de la famille Marchand, Madame Marchand notamment.

 

hugfon

5 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. François de Singly m’écrit : « curieux car wikipedia qui renvoie à un site des rues « disparues » ou des changements de noms de rues n’indique pas de rue Bourgeois. Qu’est ce que cela cache ? »

Laisser un commentaire